Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révoltère

Révoltère

Poésies francaises pleines des joies et des tristesses de la vie, voyages et actualités vues d’un cinquième œil.


Apocalypse

Publié par Révoltère sur 21 Février 2020, 07:44am

Catégories : #Tendre insolence

Apocalypse

 

J’ai vu des hommes mourir

J’ai vu des arbres dépérir

J’ai vu des fleurs se flétrir

J’aurais voulu ne pas les voir

J’aurais voulu ne pas y croire

Mais partout je ne voyais que le désespoir

 

Il était beau

Il était grand

Il y régnait le bonheur

Et la joie de vivre

A présent les sanglots

Et le sang

En sont les acteurs

Moi, je ne fais que survivre

 

Les grandes inventions sont révolues

Les grandes créations sont interrompues

L’homme s’est construit son univers

Fait de robots et d’ordinateurs

L’homme a inventé la guerre

La guerre a tué son créateur

 

J’ai entendu des plaintes retentir

J’ai entendu des bombes tout détruire

J’ai entendu le monde s’anéantir

J’aurais voulu ne pas être là

J’aurais voulu être autre part

Mais déjà tout était trop tard

 

Il était beau

Il était grand

Il y régnait le bonheur

Et la joie de vivre

A présent les sanglots

Et le sang

En sont les acteurs

Moi, je ne fais que survivre

 

La fraternité n’existe plus

C’est chacun pour soi désormais

La misère est totale et absolue

Il ne règne que ruines et déchets

Ah, autrefois ce fut si bien

Mais, aujourd’hui ce n’est plus rien

 

J’ai senti un bois calciné

J’ai senti que l’air était polluée

J’ai senti des parfums à la nostalgie du passé

J’aurais voulu pouvoir respirer

J’aurais voulu à nouveau m’oxygéner

Car tout me laissait devenir intoxiqué

 

Il était beau

Il était grand

Il y régnait le bonheur

Et la joie de vivre

A présent les sanglots

Et le sang

En sont les acteurs

Moi, je ne fais que survivre

 

Tout est détruit, tout est anéantit

Mon Dieu, en quelle année sommes-nous ?

Je ne reconnais plus mon pays

Où suis-je ? Tout est si flou

Il n’y a plus aucune frontière

Partout les restes sont similaires

 

J’ai goûté une eau souillée

J’ai goûté une nourriture que j’ai détestée

J’ai goûtée à la vie d’un monde écroulé

J’aurais voulu m’enfuir

Mais ici on ne pouvait que mourir

 

Il était beau

Il était grand

Il y régnait le bonheur

Et la joie de vivre

A présent les sanglots

Et le sang

En sont les acteurs

Moi, je ne fais que survivre

 

Les hommes ont tout construit

Les hommes ont tout inventé

Les hommes ont tout démoli

Les hommes ont tout massacré

C’est idiot, je le sais

Mais rien n’est assez fort pour résister

 

 

J’ai touché des cadavres ensanglantés

J’ai touché des malades condamnés

J’ai touché la mort; elle m’a appelé

J’aurais voulu cesser d’exister

J’aurais voulu n’avoir jamais vécu

Mais j’étais fier d’être survivant, de constater

 

 

Il était noir

Il était grand

Il y régnait le malheur

Et la décadence

C’est sans espoir

Le mal est persistant

Les conflits sont ravageurs

Moi, j’attends le silence

 

L’homme avait la puissance

La puissance de tout mépriser

L’homme avait tout pour être heureux

La médecine, la technologie, la science

Les hommes se sont entre-tués

De leur civilisation il ne reste que le sang et le feu

 

                                                                                                             Révoltère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents