Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révoltère

Révoltère

Poésies francaises pleines des joies et des tristesses de la vie, voyages et actualités vues d’un cinquième œil.


Ils nous auront tous

Publié par Révoltère sur 22 Février 2020, 07:40am

Catégories : #Tendre insolence

Ils nous auront tous

 

Il y des années que je rame sur cette galère

J’ignore tout, je ne sais pas où je vais

Je ne sais même plus quand je suis parti

Il y a si longtemps à présent...

J’étais jeune et fort, pas comme aujourd’hui

Je croyais trouver un monde totalement fantastique

Comme ceux des films 100 % optimistes

Je me suis engagé, je n’avais pas d’autres choix

Et dans l’espoir, je guettais l’île mystérieuse

Jules Verne, baliverne, rien je ne vois

Où est-elle , Il n’y a que la mer et le ciel

Ma traversée était prometteuse

Elle demeure bien silencieuse

J’ai beau retourner les flots

Le voyage a un sale goût amer

Et mes projets tombent à l’eau.

J’ai la très nette impression que l’on m’a roulé

J’ai la très nette conviction qu’il n’y a plus rien à espérer

 

Y’en a marre des discours rebelles

C’est facile à dire ce qu’il ne faut pas faire

Encore faut-il savoir ce qu’il reste à faire

Les mots ont tassé la réalité dans leur sommeil

Cessons les paroles, passons aux actes

Ecrire n’a jamais été la solution

Juste l’anticipation de la remise en question

Cessons les paroles, passons aux actes

Il est temps de couper l’arbre

De brûler ses racines

J’ai conclu un pacte avec la mort

Elle me fournira les épines

Oh il fait trop froid dehors

Moi je les amènerai dans son logis

Qu’elle les prenne tous dans sa maison

Il y a deux cent ans on aurait mis leur tête sur un pic

Maintenant il faut du travail de précision

Ce n’est pas un film gore, pas de BrainDead , d’accord !

Tuons le système, c’est lui notre problème

 

Trop d’années ont passé depuis 1789

Mai 68 était un échec

On s’est foutu de notre gueule

Il faut quelque chose de neuf

Changer est un fait

Un e génération emportée et abattue

Les années socialistes n’y ont rien fait

Il n’y a plus d’avenir, tout est perdu

Et ce n’est pas en baissant la CSG de 2%, ou en

Diminuant les taux d’intérêts et toutes ces mesurettes de tapette

Que vous allez rétablir la justice et l’égalité

On ne reviendra jamais à l’état d’avant, il ne faut pas rêver

C’est griller d’avance, je ne crois plus en ces fumiers

De politiques incompétences dont le seul enjeu et la gloire et l’argent

Tous mouillés dans de sales affaires, ils s’étonnent de notre violence

Pauvres cons, attention nous arrivons !

 

Je vais sûrement déranger avec mes idées

Je dis juste ce que je pense, c’est toléré

Où est la démocratie dans ce pays merdique ?

Non, non, non ne me traitez pas d’anarchiste

Je suis juste un homme qui souhaite vivre

Dans le pays des droits de l’homme

J’y suis né, j’y ai grandi et je souhaite y mourir

J’ai connu son l’institution, j’ai ses manipulations

On m’a imposé une religion qu’à présent certes je banni

On m’a modelé d’une certaine façon, j’ai obéis

Indirectement l’état m’a stéréotypé

Il fallait tuer ma conscience, endormir mon dynamisme

Etouffer ma puissance, détruire mon charisme

Quelqu’un qui pense est quelqu’un qui dérange

les moins malléables, on les supprime

Un état qui domine est forcement un état qui assassine

 

Où est donc la fin de cet océan à perte d’horizon ?

Toujours rien, toujours aucun bruit, juste ma souffrance

Jour et nuit, je rame sans aucune destination

Le voyage est encore long m’a-t-on dit

Ici raisonner est interdit alors je me tais et m’abrutis

On tente de faire éteindre ce qu’il me reste de suspicion

On voudrait m’astreindre à vivre sans réaction, pantin !

En bas je sais que m’attendent les requins

Je croyais être le boucher, je ne serai que la viande

Ni le premier, ni le dernier, je ne serai rien

La galère glisse sur une eau tumultueuse et vicieuse

Quelqu’un prendra ma place, enfin...

 

                                                                                              Révoltère

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents