Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révoltère

Révoltère

Poésies francaises pleines des joies et des tristesses de la vie, voyages et actualités vues d’un cinquième œil.


Ils

Publié par Révoltère sur 22 Février 2020, 07:39am

Catégories : #Tendre insolence

Ils

 

Ils nous parlent de haine

Ils nous parlent de violence

Ils voudraient qu’on les entende

Ils voudraient qu’on les comprenne

 

Ils sont jeunes et rebelles

Ils sont décidés sans complexe

Je vous parle d’un fléau ancré

Je vous parle d’une société déséquilibrée

 

Le problème n’est pas nouveau

Et il les touche par millions

Jamais il n’avait atteint ce niveau

Oui, le mal gravit des échelons

 

Mais alors à qui la faute ?

Certains diront le pognon

D’autres prétexteront la fatalité

Ou encore la cupidité et la fraude

 

Hélas, l’hémorragie est interne,

A l’intérieur même de la société

Tous les organes sont touchés

Tous, sauf la pensée qui nous gouverne

 

Ils nous crient toute leur haine

Ils nous crient toute leur violence

Leur désir ? Qu’on les aime

Oui mais cela n’est qu’un rêve

 

Ils sont forts dans leur tête

Ils sont fiers de leurs idées

Je vous parle d’une génération emportée

Je la proclame génération oubliée

 

A présent que faire ?

Il est bien temps de réagir

Après tant de déceptions, de misères

Et cette horde de mauvais souvenirs

 

Le présent est une muraille de pierre

Impossible pour eux à fracasser

L’avenir laisse croire à la lumière

Avec du temps, tout sera mieux

 

Je voudrais sortir du labyrinthe

Je voudrais échapper au minotaure

Il me poursuit, me veut mort

Mais je cours et ma course est sans fin

 

 

Ils nous crachent toute leur haine

Ils nous crachent toute leur violence

Leur salive est celle de la révolte

Mais leur cible ils la cherchent encore

 

Maître à penser, maître de mes idées

Je sens qu’il faut agir

Que la liberté est à notre portée

Maître à penser, ma raison d’exister

 

Comment retourner la pyramide ?

Comment inverser les parties ?

Mon Dieu ! Défi fantastique ?

Suicide épique : briser la hiérarchie

 

Idées abstraites, pas si sûr

Rien de concret dans ce duel démesuré

David et Golliath s’affrontent forcenés

Mais le combat est truqué à coup sûr

 

Je voudrais changer le lit de la rivière

Je voudrais qu’il soit propre et soigné

Je voudrais voir la pureté transparaître

Dans un eau limpide et illuminée

 

Ils vivent dans une période malsaine

Ils sont nombreux sans repère

Ils sont les victimes de la misère

Ils sont les misérables d’un monde obscène

 

Ils sont beaucoup trop nombreux

A survivre dans un monde qui les exclut

Ils sont beaucoup trop teigneux

Pour l’épopée mystique d’un calme disparu

 

Je vous parle d’une civilisation sur sa fin

Je vous parle d’une cordialité en déclin

Tout se meurt, tout s’assassine

Sur ce caillou noyé d’une barbarie fine

 

Que la fracture est immense !

Le gouffre paraît infranchissable

D’un côté la désolation

De l’autre....rien vide mystérieux

 

Que partout demeure l’attente

L’attente, passion insurmontable

Ils nous clament leur rebellion

Mais leur désunion leur sera fatale

 

                                                                                                    Révoltère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents