Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révoltère

Révoltère

Poésies francaises pleines des joies et des tristesses de la vie, voyages et actualités vues d’un cinquième œil.


Réminiscences

Publié par Révoltère sur 22 Février 2020, 07:34am

Catégories : #Tendre insolence

Réminiscences

 

Vous aviez cru que je vous avais oublié

Il n’en est rien

Et aujourd’hui je suis encore plus décidé

Que ce que vous m’aviez connu par le passé

 

Les jours meilleurs avaient pourtant laisser croire que...

Mais...la vision optimiste n’est-elle pas plus dévastatrice ?

Elle, qui vous fait poser les armes, parer les fenêtres de rideaux,

Refuse le mal et ferme les yeux au gardien du troupeau,

S’avère une bombe à retardement; sans défense

Lorsque l’ennemi un jour tente sa chance

Lorsque l’ennemi lance sa furie et ses tanks.

Que reste-t-il sinon un tombeau

En place d’un champs de bataille

Où ne subsiste que cadavres et flaques de sang ?

 

Vous vous êtes trompé sur toute la ligne,

Le paravent est planté sur la mauvaise cime,

Je ne suis point votre ami et ces monuments

Que vous disiez si jolis sont mes guillotines

 

Il faut mieux se préparer parce que fuir

La réalité est un comportement que je qualifie de misérable

Et qui par la fait est aussi la reconnaissance de son infériorité

Et de son impuissance à trouver les instruments pour lutter.

Le minimum à mon sens est de garder quelques outils de protection.

Il est bien de gémir, le verbe au présent est unique : agir

 

Et toutes ces longues péroraisons

Exsude l’essence d’une rétrocession;

Mes sonorités atonales vous donnent le frisson

Et une sorte d’incurable maladie de la raison,

J’en suis fier comme d’une grande émotion

 

Alors ce furent des médicaments et encore des médicaments

Mais ces calmants, de piètres masques

Ne couperont jamais les racines

Du danger, du virus, de la menace.

Il faut crever l’abcès à ses origines

 

Je suis votre pire cauchemar

Je suis la terreur qui vous poursuit

Vous ne pouvez rien à mon égard,

Je suis votre douleur.

 

                                                                                                 Révoltère

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents