Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révoltère

Révoltère

Poésies francaises pleines des joies et des tristesses de la vie, voyages et actualités vues d’un cinquième œil.


Le désertificateur

Publié par Révoltère sur 1 Mars 2020, 07:58am

Catégories : #Tendre insolence

Le désertificateur

 

Monsieur le Président

Je vous dédis ce poème

Que vous lirez certainement

Si vous aimez la misère

 

Je viens de m’inscrire

Ce matin dans la légion

Enfin mon rêve se réalise

Je vais servir la nation

 

Depuis le temps que je patiente

A vouloir toucher aux armes

Maintenant je peux me défendre

J’ai enfin l’âge de me battre

 

Je suis enfin un militaire

Cela me fait tant plaisir

J’aime tant faire la guerre

Pour elle, je pourrais mourir

 

J’aime l’ordre, la discipline

La rigueur ne me fait pas peur

L’armée sera ma famille

Mon équipement mon porte-bonheur

 

Aujourd’hui est un grand jour

Je deviens un destructeur

Maintenant et pour toujours

Je serai un désertificateur

 

 

Monsieur le Président

J’ai tant à vous dire

Accordez-moi quelques instants

Partagez mon plaisir

 

Que les années furent longues

J’attends depuis mon enfance

Tout ce temps que j’affronte

M’apporte enfin ma récompense

 

Dès l’âge de dix ans

Avec mes copains dans la forêt

Nous simulions des guerres, c’était marrant

J’étais le plus fort, toujours je gagnais

 

 

 

A douze ans, papa m’a offert

Une mitraillette, c’était Noël

Maman, un poster de Scharzenegger

Au dessus de mon lit, il veillait sur mon sommeil

 

J’ai vu tant de guerre

Depuis que je suis né

Tant de gens y sont morts pour elle

Même mes grands-parents y sont restés

 

J’ai connu tant de déception

A présent rien ne peut m’arrêter

Tous ces massacres, ces désolations

J’aime ce métier, c’est ma seule destinée

 

 

Monsieur le Président

Veuillez agréer mon admiration

Monsieur le Chef des Armées Tout Puissant

Veuillez accepter ma dévotion

 

Je partirai de bon matin

Voir le monde recouverts de tombes

Et j’écouterai sur mon chemin

Le chant divin des balles et des bombes

 

Je marcherai de régions en régions

Pour tuer les gens bien innocents

J’envahirai les mers, les nations

J’attaquerai tout même le néant

 

Je pillerai des villes, violerai ses filles

A moi la gloire, le respect et la fortune

Je détruirai mon passage pour en faire un carnage

Il ne restera que des ruines et des dunes

 

L’avenir m’appartient

Monsieur le Président

Bientôt je ne laisserai plus rien

Même pas un président

 

Prévenez votre population

Un homme va faire régner la terreur

Abattez-le, ce n’est qu’un petit pion

Arrêtez-le, c’est un désertificateur

 

                                                                                                        Révoltère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents