Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révoltère

Révoltère

Poésies francaises pleines des joies et des tristesses de la vie, voyages et actualités vues d’un cinquième œil.


Nouvelle ère

Publié par Révoltère sur 7 Mars 2020, 18:09pm

Catégories : #Tendre insolence

Nouvelle ère

 

 

Dirigé par le soleil

Qu’il n’a jamais vu si blême,

Aimanté par sa chaleur

Qu’il n’a jamais senti si faible

Un enfant seul traverse un désert

Le jour, la nuit, partout il appelle

Mais il n’a toujours aucune nouvelle

Rien ne parvient à ses oreilles

Il vagabonde de terres en terres, il ne sait où il est

Et commence à douter de son existence

Cette réalité c’est le silence

 

Le sol rocailleux, la terre acide

Le monde dépeuplé, les mers asséchées

Jamais un mirage ne serait aussi torride

Jamais une ville, jamais un village

Simplement le vide

Maudit ce rêve, ce souvenir !

La force le soutient,

La volonté le retient

A avancer toujours plus loin

Il a peur de la vérité

Voici la poussière du siècle des damnés

 

Plongé dans ses profondes pensées

Sur l’origine de sa longue traversée,

Terrifié à l’idée de se savoir condamné,

L’enfant parcourt désespéré

Les ruines de son passé

D’une société riche et puissante

 

Un survivant, un seul, un enfant

Comprendra-t-il ? Non, certainement pas

Il pourra implorer les cieux,

Demander pardon à quelconque dieu

Il est trop tard pour regretter.

Désespérément, là où s’insurge la fierté

Succombe le coeur des malheureux

 

C’est la fin d’une ère

Et le commencement du mystère

C’est la fin d’une guerre

Et le commencement de la misère

Ce sont les troubles d’un enfant du désert

Et surtout le commencement d’une nouvelle ère.

 

                                                                                                             Révoltère

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents